On n’évolue pas si vite …

Pas dans le fin fond de l’Afrique dans une jungle, mais en Irlande, une avocate a sortie ces arguments pour défendre un homme de 27 ans qui était accusé de viol sur une adolescente de 17 ans.

L’avocate a brandit le « string » de la victime en disant au jury :

« Regardez comment elle était habillée », « elle était disposée à rencontrer quelqu’un, elle portait un string à lacets ».

Comment en 2018 peut-on encore dire de telles conneries ?!!!!

Est-ce que certaines filles gagneraient à s’habiller de manière moins suggestives ? Certes. Mais même celles beaucoup trop exposées, ça ne justifie pas, et ça ne justifiera jamais un viol !

Sinon c’est comme dire que la fillette de 8 ans qui porte un petit bikini à justifié les envies du pédophile !!!

Comment une personne, femme de surcroît, peut ainsi défendre sa position sur de tels arguments ?!

Cet homme accusé, peut-être était-il coupable ou non. Mais de tenter de le défendre en rejetant la faute sur la victime, c’est méprisable au plus haut point.

Publicités
Published in: on 16 novembre, 2018 at 11:42  Laisser un commentaire  

Vachère …    

Ceux qui me connaissent bien savent ma passion pour les animaux et particulièrement mon amour des vaches !!  Oui oui, les vaches !  Pas les vaches en bibelot ou trucs du genre là, des vraies vaches !!

Pour une raison que j’ignore, c’est un animal qui me rend heureuse !  Quand je croise un troupeau de vaches sur la route, j’ai toujours envie de m’arrêter pour aller les flatter !

Bref, par un hasard je suis tombée sur cet affichage de poste …

Description de l’emploi

Une entreprise laitière située à Mirabel ayant 50-55 vaches en lactation (technique: attachée) est présentement à la recherche d’un vacher à l’étable.

PRINCIPALES FONCTIONS

Le titulaire du poste prend soin des animaux, les nourrit, procède à la traite des vaches et entretient les bâtiments.

  • Horaire flexible
  • 40 heures/ semaine
  • Une fin de semaine sur deux
  • Salaire: 15$/ heure
  • Poste permanent

COMPÉTENCES RECHERCHÉES

  • Passion pour les animaux
  • Bon sens de l’observation
  • Expérience sur une ferme laitière (atout)
  • Conduite de machinerie agricole (atout)

Cet emploi, c’est rien de moins que mon emploi de rêve !!!!  Même travailler une fin de semaine sur deux ne me dérangerait pas, je serais avec mes vaches ; le bonheur !!!

Sauf que le salaire ne convient pas …  À moins que je décide de vivre avec mes vaches dans l’étable !!!

C’est là que je constate comment avoir un bon salaire est un couteau à double tranchant.  Attention je ne me plains pas d’avoir un bon salaire !!!  Au contraire, j’en suis reconnaissante régulièrement, voire chaque jour !

Ce salaire me permet d’avoir une maison, de faire mon épicerie en fonction de mes goûts et non des spéciaux, de voyager, de me gâter, d’avoir l’esprit tranquille etc.  Mais ce salaire me confine dans un type d’emploi.  Un type d’emploi dont je ne suis plus certaine s’il me convient …

C’est pas nouveau, à tous les 5 ans environ je fais ce constat et je change de poste !!  Et là ça fait 10 ans que j’occupe le même poste, donc déjà c’est un record !!  J’ai changé d’entreprise il y a maintenant 9 mois et cela m’a donné un nouveau souffle, mais déjà j’ai le souffle court …

J’en ai déjà parlé ici, quand j’entends une personne me dire qu’il fait ce qu’il a toujours voulu faire et qu’il aime tellement son emploi, je suis profondément jalouse.

Heureusement je ne suis pas de ces personnes qui se définissent et trouvent un sens par leur travail.  Mais parfois, je rêve d’aller m’installer dans une cabane dans les bois et travailler ainsi avec mes vaches !  Mais mon nouveau mari ayant déjà enduré bien des cabanes, pas certaine qu’il adhérerait aux cabanes de façon permanente !!

 

Madame Végékat

Nous sommes mercredi, je suis au travail, mais je n’ai clairement aucunement la tête là !!!

Ma tête est plutôt à …  Est-ce que le traiteur se rappelle que j’attends une commande samedi ?  Est-ce que les photographes vont se pointer à l’heure ?  Est-ce que le DJ et célébrant va se rappeler de TOUTES nos consignes ?  Est-ce que j’ai oublié quelque chose ?  Est-ce que ma robe va être correcte ?  Car oui, à 3 jours du mariage, je ne l’ai toujours pas !!!!!!

Je dors de plus en plus mal, le conscient et l’inconscient toujours dans l’analyse de tout ça !

Bref, un mélange de stress, mais également d’une belle fébrilité !  J’ai hâte !  3 petites journées …

Donc dans 3 jours mon annulaire sera orné d’un bel anneau argenté !  Vous savez que ça fait quand même 6000 ans qu’on échange des joncs de mariage ?!  Les égyptiens voyaient dans l’anneau le symbole de l’éternité, ainsi donc d’un amour éternel.  Puis au 3e siècle av. J-C, la tradition de le porter dans la main gauche apparaît.  Pourquoi ?  Parce que les égyptiens croyaient alors qu’une veine reliait ce doigt directement au cœur ; la vena amoris …

C’est beau la vena amoris …  Mais bon, des années après ils se sont aperçus que chaque doigt est relié par la même veine qui va au coeur ; l’art de démolir une belle histoire !!!

Mais moi, je veux bien croire que l’anneau signifie l’amour éternel.  Et ce que je nous souhaite à mon amoureux et moi, c’est que chaque fois que nos yeux se poseront sur nos joncs, qu’ils nous rappellent tout ce qu’on ressens aujourd’hui, faisant en sorte de préserver cette éternité …

Published in: on 12 septembre, 2018 at 8:39  Laisser un commentaire  

Même si …

C’était la fête des mères ce dimanche.  Non non, je ne viens pas juste de m’en rappeler !!!

Alors comme plusieurs, je suis allée voir ma mère pour souligner cet anniversaire.

Sur tous les médias sociaux je voyais des photos plein d’amour.  De beaux textes touchants sur le rôle que la maman a eu dans la vie de sa fille, son garçon.  Bref, de belles images et de beaux témoignages.

Alors chaque fête des mères, je me dis que coudons je dois bien être la seule à ne pas avoir la relation si extraordinaire que tout le monde semble avoir avec sa mère !!

Bien que clairement je ne dois pas être la seule, c’est vrai que je n’ai pas une relation si extraordinaire.  C’est une relation ordinaire.  Pas bonne ni mauvaise, juste une relation ordinaire.  C’est sûr que lorsque je vois tous ces beaux témoignages je me dis que j’aurais aimé avoir ce genre de relation.  Mais j’ai fait le deuil de cette relation.  J’ai fait le deuil que ma mère soit ma confidente, ma bouée et mon ancre.

Je n’ai pas eu cette relation, mais ma mère je l’aime profondément.  Certes, parfois mal, mais sincèrement.

La personne entêtée et affirmée que je suis, c’est clairement d’elle que je tiens ça.  Plus jeune ma mère ne s’en laissait pas imposer !  Elle est allée jusqu’à parler au député de la ville pour que je puisse aller à l’école secondaire qu’elle avait choisi que j’irais !!  Quand elle voulait quelque chose, tassez-vous de son chemin, elle s’organisait pour l’avoir !  Moi, je ne fais qu’imiter ce que j’ai vu.

Je l’ai vu aussi endurer beaucoup trop de choses par la peur de ne pas réussir à nous donner à ma sœur et moi trois repas par jour.  Dans ça j’ai compris que je ne devais pas imiter.  J’ai compris de ne pas accepter par peur.

Elle m’a appris par l’exemple ou par la contradiction, mais elle m’a appris beaucoup.

Donc non, je n’ai pas la si belle et extraordinaire relation qu’une fille souhaite avoir avec sa mère.  Mais avec ses défauts et ses qualités, c’est elle qui m’a forgée.  Alors au final, j’ai eu et j’ai la chance d’avoir une maman extraordinaire …

Published in: on 15 mai, 2018 at 8:11  Laisser un commentaire  

Le temps de 2 anniversaires

En mai 2016, j’écrivais ceci

C’est pas compliqué, on se parle 4 fois par année.  Je l’appelle à Noël, à sa fête et à la fête des pères.  Lui, c’est à ma fête qu’il m’appelle.  Qu’il devrait m’appeler.  Il n’a qu’une seule fois par année à composer mon numéro de téléphone, une fois.

Là samedi, il ne m’a pas appelé.  Je ne l’avais pas remarqué pour être honnête.  Puis dimanche je m’en suis aperçue.  J’ai espéré juste un petit oubli de sa part et que j’aurais droit à un souhait en retard.  J’aurais été très contente quand même.  Rien …

Je suis tannée.  L’effort je l’ai fait il y a 2 ans.  J’avais pourtant été claire, il avait pourtant promis.

Une promesse qui aura durée le temps de 2 appels …

FIN

Jouer à la princesse

Quand un homme fait la grande demande à sa douce pour unir leur vie, une des premières étapes pour la fille est de trouver sa robe de mariée.  En fait, pour la majorité des filles, c’est pas mal LA chose la plus excitante de tout le processus d’avant mariage.

Pour moi, acheter une robe de mariée est pas mal LA chose la moins excitante de tout le processus !!  C’est pas des blagues, me faire arracher une dent arrive pas mal à même égalité !!!  C’est ce qui fait qu’à 5 mois du mariage, je n’avais toujours pas commencé à magasiner …  Donc là fallait que je m’y mette et c’était finalement aujourd’hui.

J’avais donc décidé que la ruée vers la robe se ferait avec une seule personne, mon amie J. que j’adore !  Avant de se rendre à la session de magasinage, J. m’avait fait ses recommandations.

Première recommandation ; me mettre belle parce qu’essayer une robe les cheveux tout croche et les yeux cernés n’aident pas à se sentir très belle dans une robe de mariage !

Deuxième recommandation ; apporter des souliers à talons hauts.

Moi : Apporter des souliers à talons hauts ??  Pourquoi ??  On ne les verra même pas sous la robe !

J. : C’est pas grave ça va te donner le feeling et de la hauteur !

Moi :  Ben je vais me mettre sur la pointe des pieds, ça va faire la même chose !!

J. : NON !!  Tu dois avoir des souliers, tu vas voir ça ne sera pas pareil, tu vas te sentir différente.

Moi : (Résignée …) Ok …

On s’était donné rendez-vous aujourd’hui à 12h00 devant la boutique en question.  Nous sommes arrivées toutes les deux un peu à l’avance et comme la boutique était encore fermée, je suis allée rejoindre mon amie dans sa voiture.

Sa première question :

J. : Puis !!  Es-tu excitée ?!!!!!!

Moi :  Euhhhh …  Bennnnn …  Euhhhh …  Ben pas tant !!

J. : Ok bien c’est pas grave, moi je vais être excitée pour nous deux !!!!  Tu vas voir !!!

Elle m’avait préparé une belle surprise d’apporter une bouteille de mousseux pour qu’on l’ouvre pendant l’essayage !  (Finalement on l’a but dans un St-Hubert !!) Quand elle m’a montré la bouteille, je suis venue les yeux plein d’eau de cette belle attention qu’elle avait eu.  Ça promettait pour la journée en fait d’émotions !!

Donc on entre dans la première boutique, je commence à stresser …  Elle me dit de respirer, que tout va bien aller.  Je vous dis, on n’est pas loin d’une dent arrachée !!  Bref, on tombe sur une vendeuse discrète qui me laisse beaucoup d’air dans l’essayage et ça me permet de me détendre.

J’essaie ma première robe, je sors de la cabine et m’installe devant J. pour avoir son verdict.

J. : T’as pas mis tes souliers !!!!

Moi :  Ben non !!   Mais bon, elle est comment ?!!

J. : Euhhhhh …  Bennnnn …  Euhhhhh …  Non vraiment pas !!

La journée s’annonçait longue !!

Deuxième robe …

J. : T’as pas mis tes souliers !!!!!!

Moi :  Je sais, je sais …

Bref, à la troisième robe je les ai mis avant qu’elle vienne me les mettre elle-même !!

Essaie une autre robe, une autre, une autre …

Après deux boutiques et l’essaie d’une quinzaine de robes, la bonne est arrivée …  Celle qui fait qu’en ce moment, en écrivant ces lignes, mes yeux se remplissent d’eau à nouveau à la pensée que dans 5 mois, je marcherai vers mon amoureux vêtue de cette robe.  Cette robe qui rend le tout comme plus réel.  Cette robe qui juste l’idée de la magasiner me donnait des maux de coeur, m’aura en bout de ligne fait vivre un magnifique moment avec mon amie J.

Alors …  Finalement, c’est pas si pire jouer à la princesse !

Published in: on 15 avril, 2018 at 7:25  Comments (4)  

La fin … Le début …

Sous un ciel bleu, un soleil qui descend doucement sur le jour, j’ai traversé cette porte pour une dernière fois.  Chaque pas dans la conscience qu’ils étaient les derniers.

La conscience de laisser derrière moi près de 22 ans d’histoire.  Et le souffle court d’en commencer une nouvelle.

Il y a près de 2 ans, j’écrivais ceci.  Aujourd’hui, assise dans un petit café, j’écris ces premiers mots de ma nouvelle vie.

Oui, après plusieurs années à cheminer, j’ai dis un dernier au revoir aux personnes merveilleuses qui m’ont accompagné toutes ces années; mes collègues. Et lundi, ce sera de nouveaux visages, de nouveaux collègues.

Moi qui a l’écriture facile, là je trouve difficilement les mots à mettre ici.  Les émotions se bousculent.  La tristesse et la peur de tourner le dos sur ces années, la fierté et la fébrilité de regarder l’horizon.

L’espoir et le doute se confrontent, mais la certitude domine.  La certitude que d’aller de l’avant ne peut qu’être bénéfique dans une vie.  Peu importe de ce que sera fait le chemin, il mènera plus loin.

Un proverbe dit :  Les arbres ont des racines, les humains ont des jambes, ce n’est pas sans raisons profondes …  

Published in: on 31 janvier, 2018 at 10:54  Comments (2)  

L’amour à l’ère du numérique 

J’avais vu cette série de reportage il y a peut-être un an.  Je suis retombée dessus tantôt. 

Un reportage sur 6 jeunes hommes et femmes dans la jeune vingtaine.  Le but étant de comprendre le phénomène des réseaux sociaux sur la quête de l’amour.  

Même si j’ai 20 ans de plus que ces jeunes, j’ai pu me reconnaître au temps où j’étais celibataire.  

Ça se résume à l’abondance.  L’abondance de choix.  Tous cherchent la même chose ; l’amour.  Mais en réalité ça fini toujours avec la même chose ; le sexe. 

Ce n’est pas tant l’âge, que cette ère d’abondance.  Trop de choix, trop d’opportunités, égal moins d’engagement,    moins d’attachement.  Un tourbillon où tout le monde tombent et se perd. 

Je vis un paradoxe en ce moment.  Mon amie J. qui ce matin à mis au monde un merveilleux petit bonhomme.  Elle et son amoureux brillent de bonheur !  Je suis en plein préparatif de notre mariage à mon amoureux et moi.  En même temps Marilou de Trois fois par jours annonce sa séparation.  Ce couple qui semblait être si heureux.   Des gens autour de moi aussi qui se séparent, se déchirent.  

Nous sommes certains à nager dans le bonheur, d’autres à nager dans le désespoir.  Bien sûr c’est toujours ainsi.  Il y a des gens malheureux, d’autres heureux.  Mais aujourd’hui plusieurs choses sont venues mettre ce paradoxe en évidence.  Comme pour me rappeler que rien n’est jamais acquis.  Que le bonheur est précieux.  

Oui, c’est très précieux.  Et je souhaite ne jamais l’oublier.   

Published in: on 3 août, 2017 at 8:19  Laisser un commentaire  

Ma grande soeur

La fin de semaine passée, ou l’autre, me rappelle plus !  Bref, il n’y a pas si longtemps, je suis allée m’asseoir sur un banc d’une salle de spectacle pendant près de 2 heures pour écouter ma soeur chanter.  Elle et son groupe musical.

Comme j’étais fière d’elle !!!  À plusieurs moments au long du spectacle je suis devenue émue.  Émue de voir ma grande soeur si belle déployer ses ailes.

Ma grande soeur, si réservée de nature, être devant plusieurs centaines de personnes qui l’écoutent chanter, j’ai tant d’admiration pour elle.  Car on va se le dire, enfants, entre nous deux, j’ai toujours été celle qui parlait fort, celle qui prenait de la place, se rebellait.  Elle, elle a toujours été discrète.  Moi, aussi discrète qu’un maringouin dans une tente !  Alors ce n’était pas écrit dans le ciel qu’elle serait un jour sur une scène.

Cependant, elle a toujours eu au fond d’elle des passions et des rêves.  Et ce sont ces passions et rêves qui font qu’elle va de l’avant et fonce.  Elle a cette force en elle qui balaie cette timidité et lui font faire des choses extraordinaires.  J’admire cette force.

Puis au long de la soirée des souvenirs me sont revenus.  Quand plus jeune ma soeur me gardait et que je lui demandais de chanter pour m’endormir.  J’ai été sa première fan !!    Ou encore quand on chantait toutes les deux sur une grosse chaise berçante assise côte à côte.  Et ma soeur qui me disait : « CHANTE MOINS FORT !!! ».

Bien moi le soir de son spectacle, c’est ça que j’avais envie de dire à tout le monde : « Elle là-bas qui chante, C’EST MA SOEUR !!!! »

 

Published in: on 13 mai, 2017 at 2:41  Laisser un commentaire  

Je dois manquer d’ouverture !  Ou de culture !

Abraham Poincheval, un illuminé, pardon, un artiste ; va s’enfermer dans un rocher pour une période de 8 jours.  


Pourquoi ?  « …  Il s’agit d’éprouver le temps du rocher … ». 

Ok …  Donc si je comprends bien, il va passer 8 jours dans un rocher pour comprendre comment une roche peut se sentir au niveau facteur temps ?!!!

Je manque de mot pour exprimer comment je trouve ça imbecile !!!  On a beau dire que l’art est subjectif, me semble qu’il devrait quand même y avoir une base pour donner le titre « d’artiste » à quelqu’un !!  

Son prochain projet, couver des œufs pendant 26 jours, dans le but d’avoir des poussins !

Après ça on me trouve bizarre de m’isoler 2 jours par année dans une cabane dans les bois !!!

Published in: on 21 février, 2017 at 6:37  Laisser un commentaire