L’amour à l’ère du numérique 

J’avais vu cette série de reportage il y a peut-être un an.  Je suis retombée dessus tantôt. 

Un reportage sur 6 jeunes hommes et femmes dans la jeune vingtaine.  Le but étant de comprendre le phénomène des réseaux sociaux sur la quête de l’amour.  

Même si j’ai 20 ans de plus que ces jeunes, j’ai pu me reconnaître au temps où j’étais celibataire.  

Ça se résume à l’abondance.  L’abondance de choix.  Tous cherchent la même chose ; l’amour.  Mais en réalité ça fini toujours avec la même chose ; le sexe. 

Ce n’est pas tant l’âge, que cette ère d’abondance.  Trop de choix, trop d’opportunités, égal moins d’engagement,    moins d’attachement.  Un tourbillon où tout le monde tombent et se perd. 

Je vis un paradoxe en ce moment.  Mon amie J. qui ce matin à mis au monde un merveilleux petit bonhomme.  Elle et son amoureux brillent de bonheur !  Je suis en plein préparatif de notre mariage à mon amoureux et moi.  En même temps Marilou de Trois fois par jours annonce sa séparation.  Ce couple qui semblait être si heureux.   Des gens autour de moi aussi qui se séparent, se déchirent.  

Nous sommes certains à nager dans le bonheur, d’autres à nager dans le désespoir.  Bien sûr c’est toujours ainsi.  Il y a des gens malheureux, d’autres heureux.  Mais aujourd’hui plusieurs choses sont venues mettre ce paradoxe en évidence.  Comme pour me rappeler que rien n’est jamais acquis.  Que le bonheur est précieux.  

Oui, c’est très précieux.  Et je souhaite ne jamais l’oublier.   

Published in: on 3 août, 2017 at 8:19  Laisser un commentaire  

Ma grande soeur

La fin de semaine passée, ou l’autre, me rappelle plus !  Bref, il n’y a pas si longtemps, je suis allée m’asseoir sur un banc d’une salle de spectacle pendant près de 2 heures pour écouter ma soeur chanter.  Elle et son groupe musical.

Comme j’étais fière d’elle !!!  À plusieurs moments au long du spectacle je suis devenue émue.  Émue de voir ma grande soeur si belle déployer ses ailes.

Ma grande soeur, si réservée de nature, être devant plusieurs centaines de personnes qui l’écoutent chanter, j’ai tant d’admiration pour elle.  Car on va se le dire, enfants, entre nous deux, j’ai toujours été celle qui parlait fort, celle qui prenait de la place, se rebellait.  Elle, elle a toujours été discrète.  Moi, aussi discrète qu’un maringouin dans une tente !  Alors ce n’était pas écrit dans le ciel qu’elle serait un jour sur une scène.

Cependant, elle a toujours eu au fond d’elle des passions et des rêves.  Et ce sont ces passions et rêves qui font qu’elle va de l’avant et fonce.  Elle a cette force en elle qui balaie cette timidité et lui font faire des choses extraordinaires.  J’admire cette force.

Puis au long de la soirée des souvenirs me sont revenus.  Quand plus jeune ma soeur me gardait et que je lui demandais de chanter pour m’endormir.  J’ai été sa première fan !!    Ou encore quand on chantait toutes les deux sur une grosse chaise berçante assise côte à côte.  Et ma soeur qui me disait : « CHANTE MOINS FORT !!! ».

Bien moi le soir de son spectacle, c’est ça que j’avais envie de dire à tout le monde : « Elle là-bas qui chante, C’EST MA SOEUR !!!! »

 

Published in: on 13 mai, 2017 at 2:41  Laisser un commentaire  

Je dois manquer d’ouverture !  Ou de culture !

Abraham Poincheval, un illuminé, pardon, un artiste ; va s’enfermer dans un rocher pour une période de 8 jours.  


Pourquoi ?  « …  Il s’agit d’éprouver le temps du rocher … ». 

Ok …  Donc si je comprends bien, il va passer 8 jours dans un rocher pour comprendre comment une roche peut se sentir au niveau facteur temps ?!!!

Je manque de mot pour exprimer comment je trouve ça imbecile !!!  On a beau dire que l’art est subjectif, me semble qu’il devrait quand même y avoir une base pour donner le titre « d’artiste » à quelqu’un !!  

Son prochain projet, couver des œufs pendant 26 jours, dans le but d’avoir des poussins !

Après ça on me trouve bizarre de m’isoler 2 jours par année dans une cabane dans les bois !!!

Published in: on 21 février, 2017 at 6:37  Laisser un commentaire  

Et la gentillesse, elle est passée où ?

Je n’ai jamais eu beaucoup d’attentes envers le genre humain au niveau de son jugement et de sa bonté. Et bien sûr, je fais partie de ce genre humain !

Mais dernièrement, surement à cause des réseaux sociaux et de l’exposition de toutes les opinions possibles et impossibles, il me semble que c’est pire.

Il y a eu l’histoire du petit Jérémie où à plusieurs reprises j’ai entendu l’argument « Si tu es une personne publique, tu dois t’attendre à faire rire de toi ».  

Il y a eu l’histoire du gars allergique aux poissons qui a commandé un tartare de bœuf et qui a reçu un tartare de saumon. On peut en effet discuter du fait qu’il n’avait pas « d’Épipen » sur lui, mais j’ai entendu à plusieurs reprises comme quoi si une personne n’est pas capable de faire la différence entre du bœuf et du saumon, qu’il reste dont chez eux plutôt que d’écœurer tout le monde.  

Il y a eu ce papa qui a oublié son bébé dans sa voiture. Je crois qu’on a presque moins bitché sur Guy Turcotte que sur ce papa.  

Puis il y a eu cette fille qui a fait une pétition pour faire cesser la pesée publique dans les écoles. Car oui, je n’avais jamais entendu ça, mais semble qu’il soit assez commun que les enfants du primaire et secondaire, à l’occasion des cours d’éducation physique, se fassent peser et mesurer leur taux de gras devant tous leurs camarades de classe.  

Le ministère de l’éducation soutient que cela est fait dans un but de conscientisation et apporter de saines habitudes de vie. L’investigatrice de la pétition soutient que cette pratique accentue les complexes chez les adolescents qui sont à cet âge déjà très complexés d’avance.  

On peut être de l’avis du ministère ou de l’avis de cette fille. Mais ce qui est majoritairement sorti en commentaire face à cette pétition, c’est : « Si t’es gros c’est de ta faute, je paye cher d’impôts pour toutes les maladies de gros, alors si t’es pas capable de prendre soin de toi, tu mérites d’être pointé ».  

Non mais, nous en sommes vraiment rendu là dans notre société ?!!! T’es gros, t’es populaire, t’es distrait ? Bien tu mérites de te faire traiter comme de la marde!!!! C’est ça maintenant notre raisonnement ?!!

Je ne veux pas débattre sur les cas Jérémie, l’allergique, le lunatique et les complexés. Chacun pourrait trouver des arguments allant d’un sens ou dans l’autre, moi la première.

Mon point est que nous sommes rendu une société où le jugement cinglant est toujours à l’avant plan. On ne fait plus la différence entre rire d’une robe de Julie Snyder et rire d’un enfant handicapé. On ne fait plus la difference entre un homme qui a tué délibérément son enfant et un homme qui a fait la terrible erreur de l’oublier. Et on ne fait plus la différence entre un adulte responsable gros et un adolescent gros qui est mal dans sa peau.   

On juge. Toute forme d’empathie est disparue. Je crois qu’une sauterelle en a plus que nous !

Pourtant … Si le petit Jérémie était notre enfant, notre frère, lui dirait-on : « Écoute le grand, t’as voulu être populaire, bien ça c’est la rançon de la gloire faque prend ton trou ! »

Et au papa qui a oublié son enfant dans sa voiture, s’il était un de nos bons collègues de travail, lui dirait-on : « Non mais quel imbécile oublierait son enfant ?! Du monde comme toi ça mérite pas d’avoir d’enfants !

On dirait vraiment ça ? Tellement pas.  Alors pourquoi on se permet un tel jugement dès que c’est un inconnu ? 

Comment et quand on a largué notre gentillesse ? Je ne le sais pas. Mais je trouve ça réellement très triste. Et très inquiétant …

16 ans et toute la vie devant

Aujourd’hui, je suis allée au salon funéraire.  Il devait y avoir près de 200 personnes dans les deux salons jumelés pour dire un dernier adieu à leur ami, coéquipier de hockey, frère, enfant …

Il travaillait à l’un des établissements dont je m’occupe.  Un petit temps partiel comme on les appelle, un bon p’tit gars jumelant le travail et les études.  

Il avait sa petite copine depuis 1 an et demi, un beau jeune couple.  

Puis, il y a quelques jours, le sort à frappé.  Alors qu’il était en voiture avec un ami, que cet ami conduisait, une courbe prise un peu trop, probablement beaucoup trop rapidement, lui a été fatale.  

L’ami s’en est sorti indemne ; physiquement.   Aujourd’hui, c’est un jeune homme détruit dont jai croisé le regard dans un coin du salon funéraire.  

Des parents résiliants par obligation …

Clairement, on ne met pas au monde un enfant pour le voir disparaître 16 petites années plus tard.  

Chaque fois que je suis confrontée à la mort de plus jeune que moi, ça me rappelle de ne jamais me plaindre que je vieillis.  Car vieillir, c’est un privilège inestimable.  

Sa dernière publication sur sa page Facebook a été une photo de lui dans son bel habit de bal de finissant, avec la mention : « La fin d’une étape ! ».  

Quelques jours plus tard, il franchissait la dernière étape de sa vie …

Repose en paix JS.  

Published in: on 10 juillet, 2016 at 9:02  Laisser un commentaire  

L’avenir le dira …

En mai dernier, javais écrit ce texte sur mon père.  

En fait il y a quelques mois, à Noël, nous avons franchi le cap du un an sans aucun échange, sans nouvelle l’un de l’autre …

Puis quelques jours plus tard, au jour de l’an alors que je suis chez ma mère avec ma sœur et ses trois enfants, ma mère décide de l’appeler pour que les enfants (maintenant adultes) lui souhaitent bonne année !

Alors tout le monde lui parle à tour de rôle.  Puis vient le tour à ma sœur et lorsqu’elle a terminé, il lui demande si je suis là.  Trop en colère et beaucoup trop d’émotions à la surface pour vivre le tout devant plein de monde, je fais signe à ma sœur que je ne veux pas lui parler, qu’elle lui dise que je n’ai pas le temps, que je suis occupée.  

Je faisais la vaisselle …  Bref, elle raccroche et je continue à faire ma tâche.  Je regarde obstinément dans le fond du lavabo pour éviter le regard de ma sœur, qui sait que je suis triste.  

Puis les minutes passent et on revient à nos discussions diverses. 

Quand je prend la route, je repense à tout ça.  Je suis en colère.  Je suis triste et je pense aux options possibles.  

La première, continuer à bouder et ruminer le fait que n’eut été que ma mère l’appelle en ma présence, il ne m’aurait pas appelé. 

Cette option est la plus tentante !  Pas d’effort à faire, juste être en colère contre lui.  

Mon autre option, prendre le temps de lui dire ce que son silence me fait vivre et le laisser ensuite prendre la balle au vol.  

Mais cette option m’interpelle moins.  De un parce qu’elle demande un effort, mais aussi, j’aimerais tellement que ca vienne de lui.  Un an sans que je l’appelle et aucune réaction de sa part.   L’a-t-il seulement remarqué ?!

Pourquoi serait-ce encore à moi de faire les premiers pas ?!!

Mais bon, faut croire que c’est ça la maturité, je l’ai appelé.   Les 5 premières minutes il n’a pas pu placer un mot !!  Je lui ai tout garoché en pleurant et criant.  

Je l’ai senti ébranlé.   Il m’a promis qu’il m’appelerait à l’avenir.    

Il y a une semaine, c’était ma fête.   Il m’a appelé …

Published in: on 11 mai, 2016 at 4:25  Laisser un commentaire  

22 avril 1996

Le 22 avril, c’est la fête à ma sœur !  Bonne fête grande sœur !!

Mais le 22 avril, c’est aussi la journée où jai débuté chez mon employeur actuel.   C’était en 1996.  

20 ans !  C’est juste fou !  Je crois que ce vingtième anniversaire de travail me rentre plus dedans que mes 40 ans !!

Plein de monde m’ont écrit aujourd’hui pour me féliciter.  Honnêtement, en ce moment j’hésite entre être fière de tout le chemin parcouru à travers ces 20 années et entre être complètement déprimée !!

Bien sûr je suis fière.  Je suis entrée petite temps partiel, pour aller tranquillement vers des postes de gestion, jai d’ailleurs été à l’époque la plus jeune directrice, puis j’ai poursuivi mon chemin pour arriver depuis près de 10 ans dans mon poste actuel en RH.  

Mais en même temps je ne peux m’empêcher de me questionner : « Et si j’allais ailleurs, est-ce que je serais vraiment à la hauteur ? »  Suis-je aussi compétente qu’on me le dit ou est-ce seulement ces 20 années qui donnent la perception d’une compétence ?

N’ayant pas suivi le chemin traditionnel pour me rendre à mon poste actuel, j’ai souvent le syndrome de l’imposteur.  Et il me semble que je l’aurais moins si je pouvais prouver que je pourrais autant exceller ailleurs qu’où jai passé ces 20 ans. 

En même temps, qui se questionne sur les compétences d’un prof qui a passé 40 ans dans la même école ?

Bref …  Comme je le disais, ces 20 ans de travail au même endroit me bouleverse plus que mes 40 ans.  C’est comme s’ils m’avaient fait réaliser que le temps passe sérieusement.   On dirait que je réalise tout d’un coup que je ne serai pas éternelle.   Les gens que j’aime non plus.  Jai soudain peur de la fin.   

Alors je ne sais pas de quoi seront faits mes prochains 20 ans, mais je vais tenter d’en profiter au maximum !

Published in: on 22 avril, 2016 at 9:04  Laisser un commentaire  

Même si …

…  Ta mère et moi n’avons pas su rester amies.

…  Jamais des chicanes d’adulte ne devraient avoir d’impact sur des enfants.

…  Doucement mon souvenir va s’effacer de ta mémoire.

Sache qu’en cette journée de tes 7 ans, je pense à toi ma belle A. xx

Published in: on 3 mars, 2016 at 8:30  Comments (1)  

Permettez-moi de m’emporter !!

Hier, une chose était dans tous les médias ; l’achat de Rona par le géant américain Lowe’s.  

Le gouvernement de l’opposition criait au scandale, les fiscalistes criaient au scandale, la population criait au scandale.  

Tous réclamaient que le gouvernement au pouvoir fasse avorter cette transaction, que le Québec ne pouvait accepter qu’une compagnie québécoise qui faisait partie de notre histoire depuis plus de 75 ans, passe à des intérêts américains.  

Déception de tous, la ministre de l’économie approuve cette transaction.  Colère !!

Oui, vous êtes en colère ?  Moi aussi !  Mais pas contre notre gouvernement, contre vous !!!  Oui, même si je vous adore tous, en ce moment je ne suis pas fière de vous et de la grande majorité de la population québécoise.  

Ce n’est pas au gouvernement de sauver nos entreprises québécoises, mais à nous.  

Vous avez besoin d’un nouveau rideau de douche, où allez-vous ?  Chez WalMart !   Vous avez envie d’un petit café, où allez-vous ?  Chez McDo !  

Chaque jour, nous avons le choix de favoriser les compagnies canadiennes.  Mais chaque jour, on fait le choix inverse.  Non seulement on fait le mauvais choix, mais on se réconforte la  conscience en se trouvant un paquet de raisons pour le faire.  

Est-ce que Home Depot est en difficulté financière au Quebec à votre avis ?  Ai-je vraiment besoin de vous donner la réponse …   Si Home Depot n’avait pas survécu à son arrivée sur le marché québécois, est-ce que Lowe’s aurait eu le projet d’élire domicile  ici ?  Assurément non. 

Donc est-ce la responsabilité du gouvernement de sauver Rona ?  Nos entreprises québécoises ?  Non.  Cela nous appartient.  Ce sont nos choix qui sauveront nos entreprises.  

Alors arrêtons de mettre la faute sur d’autres, arrêtons de nous plaindre et soyons cohérents avec notre discours !

De la tourtière et une ex avec ça ?!

Bientôt Noël …  Je vous apprends rien hein !!

Alors en cette période de réjouissance qui est à nos portes, les soupers, partys,  brunchs se dessinent.  

L’ex de mon amoureux a eu une idée …  Faire un souper de Noël avec elle, son chum, l’ex à son chum, mon chum et moi !!  Bref, un souper avec les deux anciens couples puis les enfants.  Ah, et moi !

Je mentirais de dire que je ressens une hâte demeusurée à la pensée de ce souper !!  Parce que clairement je vais me sentir comme la 5e roue du carosse !  Les deux petites familles réunies et moi, pas trop rapport.  Jai presque considéré inviter mon ex !  Tant qu’à faire !!

Mon chum non plus n’était pas très emballé à l’idée.  La relation est bonne avec son ex, mais une relation d’amitié ne l’enchante pas nécessairement.  

Donc tout ca mis ensemble, bien on a … Accepté !!!

Car malgré ce que je viens d’énumérer, ses raisons pour faire ce souper sont louables.  Elle veut démontrer aux enfants qu’il est possible d’avoir de bonnes relations malgré une séparation, mais surtout, elle aimerait connaître mieux la personne qui passe 50% de son temps avec ses enfants, moi !

Comment refuser ca ?!!  En fait oui, on aurait pu refuser bien sûr.   Mais nous avons fait un autre choix.  Mon chum surtout, puisque je lui ai dis que je me rangerais à sa décision, peu importe laquelle elle serait.  

Je dois dire que je suis fière de lui.  Car à la base sa réponse était non.  Mais en voyant les raisons qui motivaient son ex à faire ce souper, il a décidé de penser à ses enfants avant de penser à ce que lui aimerait.  Donc de leur démontrer que des adultes peuvent agir en adulte et permettre à leur mère de me connaître mieux et voir à quel point je suis une belle-mère extraordinaire !!!  Bon, laissez moi un peu de plaisir dans ça !!

Bref, le 25 au soir sera un souper sûrement rempli de malaises, mais je crois que chaque parent devrait agir comme mon chum le fait, mettre les intérêts de ses enfants avant les siens.  

Published in: on 9 décembre, 2015 at 9:31  Laisser un commentaire