J’ai failli mourir !!!

Oui oui !!  Ok, pas tant que ça, mais ça aurait pu !

Ce soir j’étais dans ma voiture en direction de chez moi.  Au bout de quelques minutes sur l’autoroute, je trouve que mes pneus font beaucoup de bruit et ça vibre un peu.  Je n’en fais pas de cas.

Mais lorsque je sors de l’autoroute, j’entends un toc toc toc toc incessant.  Je me dis alors que zut, j’ai une crevaison !  Bon ok, je me suis plutôt dit : « Ah mard …  J’ai une crevaison !!

Cependant ma direction n’est pas du tout affectée et cela me mets dans le doute que ce soit vraiment une crevaison …  Le bruit du toc toc toc s’amplifie …

Heureusement j’ai un petit garage au coin de chez moi alors je décide d’arrêter.  Je regarde mes pneus et pas de crevaison en vue.  Alors j’entre dans le garage et j’émets mes hypothèses, de fille qui s’y connaît zéro en mécanique !!

J’ai une crevaison invisible ou bien j’ai une roue qui est lousse !  J’ai dû avoir l’air crédible puisque le mécanicien fait alors la vérification d’une première roue …  Il peut tourner les vis à la main !!!  Ma roue était carrément en train de débarquer !!!

J’ai appelé le commerce pour parler à la gérante du centre auto.  Pas vraiment pour chialer, juste pour qu’elle avise son mécanicien puisqu’en plus il avait fait une gaffe aussi avec mon changement d’huile !

Bien finalement je n’aurais pas dû appeler, je suis plus frustrée que je l’étais au départ !!  Parce que oui, elle m’a dit qu’elle était désolée, plutôt mollement …  Mais elle m’a aussi dit que c’était des choses qui arrivaient, mais là au moins il n’y avait pas eu de blessés alors c’était pas dramatique !!!

Euhhhh !!!  Bien oui en effet !!!  Crois-moi que je n’aurais pas eu le même ton si j’avais eu les deux jambes dans le plâtre !!!

Ah et aussi que justement le mécanicien avait eu un problème cette journée là avec son « gun » et que le fameux « gun » était rendu sur son bureau pour réparation.  Mais que bon, ça reste des humains et que des erreurs ça arrive !!!

Oui c’est vrai, des erreurs ça arrive !!  Mais quand tu travailles en service à la clientèle et que tu es gestionnaire, clairement tu ne donnes pas ce genre de réponse !

Bref, j’ai eu droit à un changement de pneus gratuit pour l’hiver prochain …  Mais c’est ailleurs que je vais aller !

Publicités
Published in: on 20 avril, 2015 at 7:53  Laisser un commentaire  

Protégé : Encore 20 ans ?

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Published in: on 7 avril, 2015 at 8:01  Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.  

Censure = Syndrome de la page blanche

J’écris peu depuis un bout.  Oui …  C’est beaucoup de la faute à Cupidon !  Mais bon, je ne vais pas lui jeter tout le blâme non plus !  Ce que je constate depuis toutes ces années où j’écris ici, c’est que j’écris en général dans deux contextes ; quand j’ai des choses cocasses à raconter ou quand je suis triste/anxieuse/en colère/écoeurée/à bout/déprimée ou encore sur le bord de la crise de nerf !!

C’est donc la plupart du temps un exutoire.  Un journal intime, exhibitionniste disons !!  Je me suis toujours cependant un peu censurée, pour de bonnes et de mauvaises raisons.  La censure est nécessaire, mais elle a la perversité de me couper toute inspiration.

Et là, je constate que je me censure pour des raisons bien différentes de celles des dernières années.  Je me censure par peur que l’on trouve que je me plains le vendre plein !  Je me censure pour ne pas donner l’impression que je vais mal alors que je vais bien.  Je me censure car j’ai des personnes autour de moi, qui à mes yeux, ont plus de raisons que moi de se plaindre.  Je me censure car je ne veux pas passer pour la fille qui est toujours négative.

Parce que oui, souvent quand j’écris ici, j’ai l’air d’une dépressive finie !!  Pourtant c’est loin d’être ce que je suis dans le quotidien !  Mais comme j’ai l’écriture plus facile pour les émotions moins hop la vie, cela donne cette perception.

Je vais bien, ma vie me rend heureuse.  Cependant, j’ai quand même des moments d’angoisse, de tristesse, de trop plein.

Mais, je n’ose plus les écrire …

Published in: on 5 avril, 2015 at 6:32  Laisser un commentaire